La Hongrie réaffirme sa tradition constitutionnelle


Le Système Constitutionnel de Hongrie dans un contexte européen,
tradition et continuité
Conférence du Professeur Gábor Hamza,
jeudi 8 octobre 2015, Institut Hongrois de Paris

Dans le cadre de sa programmation de conférences de haut niveau et dans un contexte politique délicat, l’Institut Hongrois de Paris accueillait le jeudi 8 octobre 2015 le Professeur Gábor Hamza, professeur de l’Université Eötvös Loránd de Budapest et membre numéraire de l’Académie des Sciences de Hongrie, pour un exposé suivi d’un débat sur la question du Système constitutionnel de la Hongrie dans le contexte européen. C’est alors même que la Hongrie faisait l’objet de vives critiques de la part des opinions publiques ou des classes politiques de pays occidentaux, dont la France, depuis l’été de cette année, suite à la crise des migrants en Europe et à l’érection d’un mur le long de sa frontière avec des pays de l’Europe non communautaire comme la Serbie, que cette conférence offrait une tribune à l’élite politique hongroise pour pouvoir répondre sur les fondements démocratiques de ces grands textes fondateurs. Et pour avoir un document de référence en langue française, les organisateurs ont veillé à ce que la conférence elle-même soit filmée de façon professionnelle.

La principale problématique qui s’est dégagée a été celle de la différence entre Constitution et Loi Fondamentale. En effet, le professeur Hamza a bien indiqué la prévalence de l’existence de la Hongrie en tant qu’État sur la forme constitutionnelle de cet État à un moment donné. Cela s’illustre très clairement dans le fait que si, actuellement, la Hongrie est une République, elle fut, jusqu’en janvier 1946, une Monarchie, qui plus est jusqu’en 1918 rattachée à un empire (l’Empire Austro-Hongrois).

Le professeur Hamza 
(source : Cyrille Clément)

Le professeur Hamza a illustré la profondeur historique de la culture des textes politiques en Hongrie en rappelant que les premiers textes de régulation politique introduits dans le Royaume de Hongrie vers 1250 étaient contemporains de la Magna Carta anglaise apparue seulement une trentaine d’années plus tôt en 1215. Il a ainsi prouvé la prégnance de l’État de Droit dans la société hongroise, affirmant ainsi cette tradition et cette continuité européenne de plusieurs siècles.

Il a rappelé aussi le contexte de rédaction de la Constitution de 2011, sous l’influence de Viktor Orbán, le Premier Ministre, et nouvellement en vigueur depuis 2012 seulement.

Il a rappelé qu’à l’époque de la domination soviétique sur le centre de l’Europe et de l’établissement durable du système communiste qui en résultait (1945-1989), la Hongrie fonctionnait avec ce qu’il a appelé une “Constitution invisible”, sorte de texte tacite œuvrant en complément du texte de la Constitution officielle du 20 août 1949 rédigée sous la pression et selon le modèle imposé de Moscou par Joseph Staline (texte amendé à plusieurs reprises par des textes de lois votés entre 1990 et 2002 pour les besoins d’un fonctionnement dans le cadre d’une démocratie pluraliste et des Institutions européennes).

S.E.M. Georges Károlyi, Ambassadeur de Hongrie en France
(source : Cyrille Clément)

La présence du public a été d’un grand apport car le débat qui a suivi l’exposé s’est révélé d’un haut niveau et d’une grande richesse, tant les questions posées et les précisions ajoutées par les juristes de profession sont venues compléter la discussion.

La Couronne de Saint-Étienne, avec l’épée et l’orbe crucifère (globus cruciger en Latin), emblème de l’identité hongroise, est exposée à Budapest sous la coupole du Parlement hongrois
(source : By Crown,_Sword_and_Globus_Cruciger_of_Hungary.jpg: Qorilla Schopenhauer derivative work: CSvBibra (Crown,_Sword_and_Globus_Cruciger_of_Hungary.jpg) [CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/) or GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)%5D, via Wikimedia Commons)

Parlement Hongrois à Budapest, sur la rive du Danube
(source : By Candice (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)%5D, via Wikimedia Commons)

4 thoughts on “La Hongrie réaffirme sa tradition constitutionnelle

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s