Un partenariat stratégique est une continuité d’actions


Par les proportions de sa population et de son territoire sur le sol du continent européen, le Danemark a toutes les caractéristiques apparentes de ce qu’on pourrait appeler un “petit pays” : environ 5 millions d’habitants et une superficie d’environ 43.OOO kilomètres carrés. Mais l’histoire de ce royaume est plus que millénaire et inclut une importante période d’empire maritime sur les eaux de l’Atlantique Nord. Si l’Islande a fini par se détacher de la couronne danoise par référendum en 1945, l’archipel des Îles Féroé au large des côtes norvégiennes et surtout le vaste bloc du Groenland qui s’étend vers le Pole Nord sont encore rattachés, même sous un statut d’autonomie, à Copenhague.

Le Danemark est aussi un pays riche d’expertise, de savoir-faire et de ressources économiques. Un partenaire de choix dans une alliance entre pays européens surtout dans l’approche de la question du Pole et du partage potentiellement litigieux de ses richesses. Et la tendance d’un partenariat stratégique entre la France et le Danemark, et plus largement avec les pays scandinaves et nordiques, s’est très nettement manifestée au cours de l’année 2015 et même encore en cette année 2016.

En mettant de côté la présence du Ministre de l’Intérieur Français, Bernard Caseneuve, à Copenhague, après le dénouement de l’attaque terroriste le dimanche 15 février 2015, je me bornerai ici à lister quelques étapes marquantes dans cette séquence d’événements conjoints entre la France et des pays scandinaves, qui semble devoir s’étendre au-delà des mandats des Ministres impliqués.

Il faut tout d’abord mentionner la visite de Laurent Fabius des 22 et 23 mars 2015 au Groenland, en tant que Ministre des Affaires Étrangères, en compagnie de son homologue danois d’alors Martin Lidegard dont ce communiqué de presse de France Diplomatie donne quelques éléments ainsi que cet autre communiqué de presse de l’Ambassade de France à Copenhague.

Laurent Fabius sur un brise-glace au large du village d’Ilulissat
lors d’un voyage officiel au Groenland, le 23 mars 2015. 

(source : Michael Zumstein/ VU pour Le Monde)
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/04/14/laurent-fabius-le-converti-du-climat_4615589_1652612.html#Jsm5hGgI9LADy2ZA.99

Cette rencontre semble s’être traduite assez rapidement par une opération conjointe dans les eaux du Groenland, entre le 26 août et le 1er septembre dans le cadre d’une opération d’entraînement au secours en mer arctique que ce communiqué de presse du Ministère de la Défense a qualifié d’Opération de la Flottille 24 F au-delà du cercle polaire.

S’en est suivi rapidement un entretien de 3 jours de Laurent Fabius avec son nouvel homologue danois, Kristian Jensen, à Paris, en pleine crise migratoire, entretien qui s’est achevé le 8 septembre.

Kristian Jensen à la Maison du Danemark à Paris
lors de l’inauguration de l’exposition Per Kirkeby et les régions polaires

(source : Cyrille Clément)

Ce fut ensuite le tour du Président de la République, François Hollande, de se déplacer en Islande, à la mi-octobre, un mois et demi avant le début de la COP21 et surtout après 25 ans d’absence d’un Président français sur le sol de l’île volcanique, pour ce qui se rattache à la définition d’une position commune autour de la question de l’Arctique.

Je finirai cette liste non exhaustive et non close d’étapes dans ce partenariat par la mention d’un entrainement militaire conjoint des forces aériennes françaises et danoises à Orange, dans le sud de la France, dans le cadre d’un exercice commun appelé Winter Hide. Ce sont en effet 10 chasseurs F-16 et 40 pilotes danois qui ont partagé des missions d’entrainement aérien, pendant 1 mois, entre le 15 janvier et le 16 février, au-dessus du sol français.

L’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) a consacré un article à ce Partenariat stratégique franco-nordique car il semble bien que la France, puissance à mi chemin entre le nord et le sud a enfin pris conscience de l’importance stratégique, pour elle aussi, de mieux connaître les qualités et les capacités de ceux qui peuvent devenir à long terme des partenaires d’excellence dans la maîtrise de la dimension arctique du continent européen.

En couverture : le vieux village et le port d’Ilulissat au Groenland où s’est rendu Laurent Fabius en tant que Ministre des Affaires Étrangères, en mars 2015
source : By Vincent van Zeijst (Own work) [CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)%5D, via Wikimedia Commons

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s